dilapidated-983952_1920

Une croissance exponentielle

Avec une hausse de l’activité de plus de 2,3 %, le marché de la réhabilitation a progressé en 2007 à un rythme supérieur à celui du Produit Intérieur Brut. La croissance de la construction neuve est restée plus dynamique au cours de ces dernières années, mais beaucoup moins régulière sur le long terme. En 2010, le marché des travaux d’entretien-amélioration réalisés par les entreprises du bâtiment a atteint un montant proche de 66,5 milliards € HT grâce, entre autres, aux premiers effets des dispositions du Grenelle de l’Environnement et de l’ensemble des mesures de l’État en faveur de l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments.

Selon « Développement Construction », spécialiste du conseil marketing et des études de marché dans le secteur du bâtiment, du bricolage et de l’immobilier a réalisé Globalement, on peut estimer que près de 40 % de ce marché ont relevé de travaux d’entretien courant et gros entretien, contre plus de 60 % consacrés à des grosses réparations et des travaux d’amélioration.

Le cas particulier de la rénovation thermique

Le groupe Xerfi, spécialiste des études économiques sectorielles, estime que le marché français de la rénovation thermique du bâtiment devrait redémarrer dans les prochaines années. Selon son étude “La rénovation thermique de bâtiments – Produits isolants et fenêtres : prévisions 2015, évolutions réglementaires et axes de développement des opérateurs”, le secteur affichera une progression encore limitée d’ici à la fin de l’année (+2%) mais connaîtra une croissance de 6% en 2015, pour atteindre une valeur de 10,58 milliards d’euros. Avec un tel chiffre d’affaires, le marché dépassera son niveau de 2010 (10,32 milliards d’euros) après avoir atteint, en 2013, son point le plus bas (9,75 milliards).

Des contraintes spécifiques

La rénovation, telle qu’elle a été prônée par le Grenelle de l’environnement, représente des enjeux bien plus complexes que ce que l’on avait imaginé. En effet, on constate que la rénovation de logement individuel est un sujet plutôt lié à un propriétaire occupant, qui va refaire son logement et donc rechercher dans son environnement proche quelqu’un qui va pouvoir lui proposer une offre. Il s’agit d’un marché assez compliqué pour la maîtrise d’œuvre, peu rémunérateur. On remet ainsi entre les mains des artisans et des entreprises cette forme de prescription qui relève normalement des compétences de la maîtrise d’œuvre.

Malgré l’important travail réalisé depuis quelques années sur le marché de la maison individuelle, il reste encore un marché peu mature. Les particuliers acceptant de moins en moins une offre de travaux atomisée entre les différents corps d’état.

Le boom de la rénovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *